Comment apprendre plus vite et plus durablement le vocabulaire ?


Si vous souhaitez apprendre plus vite et plus durablement le vocabulaire, arrêtez de faire tous les exercices que vous trouvez dans les livres ou sur Internet et fabriquez vos propres exercices.

Bon, j’exagère un peu, les exercices des livres et d’internet peuvent être très utiles pour vous permettre de découvrir les mots que vous souhaitez apprendre par exemple. Car, en effet, avant de créer vos propres exercices, vous devrez sélectionner les mots qui sont importants pour vous.

Il est également inutile de travailler le vocabulaire que vous maîtrisez déjà.

Soyez honnête avec vous-même et notez les mots qui sont vraiment difficiles et que vous aimeriez renforcer.

 

1. Comment choisir le vocabulaire que je veux apprendre ?

Que votre professeur(e) vous donne une liste de mots, organisée ou non en sous-thèmes, que vous fassiez des activités autour du vocabulaire en classe, que vous découvriez de nouveaux mots dans votre manuel, personne ne peut savoir à votre place le vocabulaire dont vous avez besoin.

Ainsi, votre travail n’est ni d’apprendre par cœur la liste de mots donnée par votre professeur ou trouvée dans un manuel ou sur Internet, ni de mettre cette liste dans votre classeur et de l’oublier.

Votre travail consiste à vous approprier le lexique : lire chaque mot et vous demander si vous les maîtrisez ou non et si vous en avez besoin.

 

a. Je classe les mots

Repérez les mots que vous ne connaissez pas ou dont vous n’êtes pas certain(e) de la signification ou de l’utilisation.

Si vous et votre professeur avez écrit des exemples de phrases en classe, vous pourrez vérifier le sens et l’utilisation de ces mots en contexte. Si ce n’est pas le cas, aidez-vous d’un dictionnaire comme le Larousse.

 

Exemple

Voici une liste de mots sur l’écologie :

Air

Algues

Alimentation

Assainissement

Bactéries

Bâtiment

Biodiversité

Bois

Bruit

Carburant

Catastrophe biologique

Catastrophe industrielle

Catastrophe naturelle

Certification

Chauffage

Charbon

Climat

Comptabilité écologique

Confiance

Cycle

Déchet

Découvertes

Déforestation

Demain

Démographie

Désertification

Dessalement

Développement durable

Dialogue

Eau

Écologie

Économie

Éducation

Empreinte écologique

Énergie

Énergies renouvelables

Engagement

Espèces

Expert

Faim

Feu

Fiscalité

Frontière

Gaspillage

Gaz à effet de serre

Glaciers

Hygiène

Idéologie

Innovation

Jetable

Mode de vie

Mondialisation

Nature

Nucléaire

Océan

ONG

Ozone

Pesticides

Peur(s)

Planète

Pluie

Politique

Pollution

Principe de précaution

Prix

Progrès

Propreté

Radioactivité

Rareté

Recherche

Recyclage

Réseau

Responsabilité

Risque

Santé

Sciences

Solidarité

Sols

Stockage

Temps

Terre(s)

Transport

Urbanisation

Vie

En rose : les mots que je maîtrise, c’est-à-dire que je peux comprendre et utiliser spontanément.

En mauve : mon vocabulaire passif, c’est-à-dire les mots que je peux comprendre, mais pas utiliser. 

En gris : les mots que je ne maîtrise pas.

 

b. Je sélectionne les mots que je souhaite retenir

L’activité que je vous propose ne concerne que les mots que vous ne connaissez pas, mais elle pourrait également être utile pour votre vocabulaire passif puisque vous allez utiliser et mettre en contexte ces mots.

Alors, parmi les mots que vous ne connaissez pas quels sont ceux que vous aimeriez utiliser ?

Si vous voulez apprendre plus vite et plus durablement le vocabulaire, vous devrez faire des choix en fonction de vos besoins et de votre personnalité car notre cerveau ne peut pas mémoriser tous les mots d’une langue.

D’ailleurs, les Français ne connaissent pas tous les mots de la langue française. En moyenne, ils en maîtrisent 6000 pour leur quotidien et quand ils ne connaissent pas un mot, ils essaient de comprendre avec le contexte ou ils regardent dans un dictionnaire.

 

apprendre plus vite et plus durablement le vocabulaire

 

Ainsi, si vous ne vous intéressez pas au foot, si vous n’en parlez jamais et que vous ne lisez pas les journaux sportifs, vous n’aurez pas besoin de mémoriser les mots techniques. Vous pourrez simplement mémoriser les mots relatifs au sport et à la compétition en général : un match, un joueur, un arbitre, une équipe, un score, un ballon.

D’autre part, si vous avez besoin du français seulement pour votre travail, dans lequel vous êtes au contact des clients, vous devrez faire attention au registre de langue et apprendre un français standard ou soutenu pour pouvoir discuter sans risque avec vos clients.

Le choix des mots dépendra donc :

de votre contexte d’utilisation du français : professionnel, familial, amical

de votre personnalité : Utilisez-vous plus de mots soutenus, standards ou familiers dans votre langue ?

de votre attirance pour ces mots : Aimez-vous ce mot ? Le trouvez-vous drôle ? joli ? moche ?

de la nécessité de connaître ce mot en français : Avez-vous besoin de ce mot dans votre quotidien ?

Voici les questions que vous pouvez vous poser pour chaque mot et qui vous permettront de faire votre choix de mots à apprendre :

 

Schéma pour apprendre plus vite et plus durablement le vocabulaire

Télécharger l’image en pdf

 

Exemple

Voici les mots que j’ai choisis et que je veux maitriser :

Assainissement de l’eauBiodiversitéCatastrophe biologiqueCatastrophe industrielle – Catastrophe naturelle – DésertificationÉnergies renouvelables – Gaspillage – Ozone – Pesticides – Principe de précaution – Urbanisation

 

2. Comment apprendre les mots que j’ai choisis.

a. Je mets ou remets les mots en contexte

Désormais, vous savez quels sont les mots que vous souhaitez apprendre et la première chose à faire est de les remettre en contexte en créant des phrases.

Si vous avez eu des exemples ou des définitions en classe, vous pouvez les reprendre et vous en inspirer pour créer vos propres phrases.

Si ce n’est pas le cas, vous pouvez vous aider d’un dictionnaire de citation comme celui du Monde ou de WordHippo qui propose des exemples de phrases. Les phrases peuvent être assez complexes, mais elles sont là pour vous inspirer et vous aider à écrire vos propres phrases. C’est cela qui est très important pour l’appropriation du vocabulaire.

De plus, vous pouvez choisir d’écrire une définition et un exemple si vous voulez être sûr(e) de bien comprendre le mot, mais vous pouvez aussi choisir l’un ou l’autre.

Ces phrases vous serviront pour la suite de votre travail pour apprendre plus vite et plus durablement le vocabulaire.

 

Exemples de phrases avec les mots que j’ai choisis

Biodiversité : Il s’agit de la totalité des espèces vivantes qui existent sur Terre (faune et flore).

Exemple : A cause du réchauffement climatique, elle est en danger.

Catastrophe industrielle : Il s’agit d’une catastrophe liée à l’activité humaine et qui a des conséquences directes (morts) et indirectes (pollutions environnementales, développement de maladies chez les personnes se trouvant à proximité).

Exemple : L’explosion, l’incendie d’une usine ou bien les marées noires dues au naufrage d’un pétroliers.

Principe de précaution : Ne pas faire une chose si on pense qu’il y a un risque.

Exemple : La France a interdit les OGM grâce à cela.

Assainissement de l’eau : Cela permet de rejeter une eau non polluée dans la nature.

Catastrophe biologique : Il s’agit d’une catastrophe qui met en danger la santé humaine, animale et environnementale à cause d’un virus par exemple.

Catastrophe naturelle : Catastrophe provoquée par la nature (séisme, tsunami, tempête, inondation…).

Désertification : Processus qui assèche les terres à cause des changements climatiques ou des activités humaines.

Énergies renouvelables : Elles sont fournies par des éléments naturels comme le soleil et le vent. Elles sont inépuisables.

Gaspillage : Cela consiste à jeter des choses qui sont encore bonnes (utilisables ou mangeables).

Ozone : C’est un gaz qui se trouve dans l’atmosphère formant une couche qui nous protège des rayons ultraviolets.

Pesticides : Beaucoup d’agriculteurs en utilisent, ce sont des produits chimiques qui servent à protéger leurs récoltes des insectes par exemple.

Urbanisation : Action d’agrandir les villes sur des terres agricoles notamment.

 

Vous avez peut-être remarqué que dans les définitions et les exemples, je n’ai jamais utilisé le mot à apprendre. Cela est très important pour la suite de votre travail. 

C’est donc le bon moment pour utiliser tous les pronoms que vous avez appris !

 

b. J’utilise une application

Je vais vous présenter rapidement une application que vous connaissez sans doute car elle n’est pas nouvelle. Je l’ai connue pour ma part grâce au site Les Outils Tice de Fidel Navamuel.

Il s’agit du site Quizlet sur lequel vous pourrez créer les exercices qui vont vous permettre de mémoriser les mots.

C’est gratuit, il vous suffit de créer un compte pour commencer à l’utiliser.

Après, vous pourrez vous entrainer sur votre ordinateur ou sur votre téléphone portable grâce à l’application.

Avec les mots que vous avez choisis, l’application créera automatiquement 3 exercices, 1 test et 2 jeux. Pour cela, il vous faudra simplement créer des flashcards.

Sur ces cartes, vous noterez le mot sur l’emplacement terme et vous mettrez une image, la définition et/ou l’exemple sur l’emplacement définition.

L’application dispose d’un moteur de recherche d’images intégré.

 

apprendre plus vite et plus durablement le vocabulaire

 

Si vous souhaitez intégrer vos propres images, vous devrez utiliser la version payante de l’application. Mais les images proposées par Quizlet peuvent parfaitement convenir et la définition et/ou l’exemple vous aideront à remettre le mot en contexte.

Après avoir ajouter l’image, vous pourrez ajouter une définition et/ou un exemple si vous le souhaitez.

 

 

Et n’oubliez pas d’indiquer si le mot est féminin ou masculin en mettant l’article indéfini ou en l’indiquant entre parenthèses par exemple.

 

Exemple de cartes créées

 

Les autres exercices seront créés automatiquement. Ce qui simplifie vraiment votre travail !

 

Exemple d’exercices

Choisissez l’exercice grâce au menu déroulant : Choisissez un mode d’apprentissage.

 

 

Alors que pensez-vous de Quizlet ?

Vous pensez peut-être que vous allez perdre un temps fou pour choisir les mots, écrire une définition et/ou un exemple et enfin créer vos exercices.

C’est vrai que cela peut prendre du temps au début car on doit s’habituer à travailler différemment (cela demande parfois beaucoup d’efforts) et il faut aussi s’habituer à l’application (cela est beaucoup plus rapide).

Néanmoins, ce n’est absolument pas une perte de temps si vous voulez apprendre plus vite et plus durablement le vocabulaire.

En effet, après avoir fait tout cela, croyez-moi vous connaîtrez déjà une partie des mots nouveaux que vous voulez maîtriser.

 

Par ailleurs, un des avantages de l’application est que vous pouvez partager votre travail avec d’autres personnes ou bien choisir d’être la seule personne à pouvoir voir votre activité si vous craignez de montrer votre travail.

 

 

c. Je travaille régulièrement pour apprendre plus vite et plus durablement le vocabulaire

Il ne vous reste plus qu’à faire et refaire les exercices.

Pour faciliter la mémorisation de ces nouveaux mots, vous pouvez faire les exercices 10 minutes après les avoir créés, puis 48 heures après, puis 7 jours après et enfin 4 semaines plus tard.

 

schéma où et quand travailler pour apprendre plus vite et plus durablement le vocabulaire

 

Si après un mois, vous ne maîtrisez pas les mots, il vous suffit de recommencer le processus. Et dans tous les cas, n’hésitez pas, par la suite, à refaire les exercices quand vous avez un peu de temps libre devant vous : dans le train, en attendant le bus…

L’avantage de l’application est de toujours l’avoir à portée de main.

Au fur et à mesure que vous mémoriserez les mots, vous pourrez supprimer les définitions et les exemples pour garder seulement l’image.

En effet, les définitions et les exemples sont simplement des béquilles qui vous servent à apprendre dans un premier temps et petit à petit vous n’en aurez plus besoin.

Et bien sûr, essayez d’utiliser les mots dès que vous le pourrez dans votre quotidien.

Cet article participe à l’évènement inter-blogueurs « Simplifier l’apprentissage des langues étrangères », organisé par le blog Le français illustré.

Laissez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.