Écrire un résumé

Savoir écrire un résumé est une compétence du CECR qui se travaille à partir du niveau B1. Écrire un résumé peut également faire partie des épreuves du « baccalauréat » de votre pays ou bien des examens universitaires.

écrire un résumé

Comment écrire un résumé ?

Le résumé doit rester fidèle au texte d’origine, aucun commentaire, aucune opinion personnelle ne doit transparaître. Il faut rester objectif pour respecter la pensée de l’auteur.

Avec le résumé vous devez montrer que vous êtes capables de comprendre et de transmettre fidèlement un message.

Le résumé représente environ ¼ du texte d’origine. Pour ce faire, sans perdre trop de temps, comptez les mots des 3 premières lignes, faites une moyenne et calculez sur le nombre total de lignes. Tolérance de +/- 10%.

Exemple : ligne 1 = 8 mots + ligne 2 = 10 mots + ligne 3 = 8 mots

→ 26 mots / 3 lignes = 8,6 mots par ligne

→ 8,6 mots x nombre de lignes total / 4

1. Avant la rédaction

– Lire une fois le texte pour le comprendre globalement. Se poser les questions essentielles : De quoi parle le texte ? Quels sont les thèmes principaux ? Comment l’auteur parle-t-il du sujet ? Quel est le ton du texte ? Quelle est l’intention générale de l’auteur ?

– Lire une deuxième fois en soulignant les mots incompris et essayer de les comprendre avec le contexte dans un premier temps, puis si besoin avec un dictionnaire (dans le cas où celui-ci est autorisé pour l’épreuve).

– Lire une troisième fois en encadrant les mots de liaisons, les connecteurs logiques pour bien comprendre l’organisation du texte.

S’il n’y a pas de connecteurs logiques, bien regarder comment se fait la progression : grâce aux temps verbaux, aux mots-clés, aux anaphores et aux champs lexicaux.

– Mettre en évidence les idées principales en schématisant le plan du texte. Ainsi que les arguments et les exemples selon le type de texte.

N° du paragraphe

Lignes

Connecteurs logiques

Idées principales

Arguments

Exemples

. .

 

 .  .  .  .

 .

 

 .

 

 .

 .

 

 .  .

– Résumer partie par partie.

 

 

2. Rédaction

– Reformuler chaque idée du texte avec ses propres mots. Il est interdit de reprendre des expressions ou des phrases entières du texte.

– Idées principales et arguments seront conservés, en revanche les exemples seront éliminés, à l’exception des exemples argumentatifs.

– Bien indiquer les rapports logiques. Les mots-clés et les connecteurs peuvent être conservés tels quels, surtout s’il n’existe pas d’équivalents.

– Conserver les mêmes temps verbaux et le même système d’énonciation.

– Exprimer les chiffres et les nombres sans les répéter et/ou simplement en exprimant l’idée essentielle :

Utiliser les verbes : augmenter =/= diminuer ; s’élever =/= baisser ; …

Utiliser les noms : une augmentation =/= une diminution ; une élévation =/= une baisse ; la moité de ; la majorité de ; la totalité de ; la plupart de …

Nuancer : près de ; environ ; plus de =/= moins de ; presque ; … Changer de mesure : 25% = ¼ = le quart ; 50% = ½ = la moitié ; …

– Ne pas déformer le propos de l’auteur : éviter absolument des phrases telles que « L’auteur affirme que… », « Dans le texte, il y a… », « Ce texte parle de … », « Il s’agit de … ».

 

 

3. La relecture

Vérifier la reformulation des phrases :

☞ Attention aux erreurs de sens ;

☞ Le style doit être personnel ;

☞ On doit facilement comprendre le résumé sans avoir lu le texte d’origine.

Supprimer :

☞ Les répétitions ;

☞ Les exemples isolés ;

☞ Les anecdotes.

Vérifier votre français :

☞ La syntaxe ;

☞ L’orthographe ;

☞ La ponctuation.

4 commentaires sur “Écrire un résumé”

N'hésitez pas à laisser un commentaire, ajouter une idée, poser une question ! Réponse garantie !